Chemins de Compostelle

Chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Les 2 pèlerins Jacques Callot
Les pèlerins de Jacques Callot

La portée historique, artistique et culturelle des « chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France » a été reconnue par l’UNESCO qui a décidé, en 1998, de l’inscrire sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité pour sa valeur universelle exceptionnelle.

  • Destination majeure : Tout au long du Moyen-Age, Santiago-de-Compostela en Galice était une destination essentielle pour les pèlerins venus de toute l’Europe.
  • Églises et reliquaires, sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent les chemins qu’ils empruntaient et témoignent des aspects spirituels et matériels du pèlerinage.
  • Manifestation de foi religieuse, le pèlerinage a aussi touché le monde profane en jouant un rôle important dans la naissance et la circulation des idées et des arts.
  • Les chemins en Europe : le pèlerinage a aussi joué un rôle important dans la naissance et la circulation des idées et des arts.

Grands itinéraires culturels de l’Europe

logo officiel des chemins de St-Jacques de Compostelle en Europe

Chaque année, des milliers de voyageurs prennent le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Il est d’usage de commencer le voyage depuis sa porte. Les gens voyagent à pied, à vélo, à cheval ou encore à dos d’âne. Ce chemin est à l’origine d’une expérience humaine intense, par le sentiment de fraternité entre les voyageurs et les habitants des territoires qu’il traverse.

Premier itinéraire certifié en 1987  “Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe”
Lancés par le Conseil de l’Europe en 1987, les itinéraires culturels démontrent, à travers le voyage dans le temps et l’espace, que le patrimoine de différents pays d’Europe contribue au patrimoine culturel commun. Les itinéraires sont les réseaux locaux qui mettent en œuvre les valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe : droits de l’homme, démocratie culturelle, diversité et identité culturelle, échanges et enrichissement mutuel par-delà les frontières et les siècles. Ils agissent comme des passerelles pour le dialogue interculturel et la promotion d’une meilleure connaissance et compréhension de l’histoire européenne.

Valeurs fondamentales des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe

St-Jacques
Grande verrière (1525)

Droits de l’Homme : basées sur les principes de non-discrimination et d’égalité de traitement, les actions du Conseil de l’Europe ont pour but d’encourager la liberté d’expression, d’information et l’égalité à tous les niveaux, en maximisant le potentiel éducatif et culturel. Les itinéraires culturels font de la coopération culturelle un outil de conscientisation et de construction de l’identité européenne, encourageant le dialogue au sein des populations et entre les différentes religions, afin d’apaiser les tensions et de prévenir les conflits.
Diversité et démocratie culturelle : la diversité est l’une des force des 47 Etats-membres de l’Organisation fondée en 1949, mais ses effets positifs dépendent de l’exercice de la démocratie culturelle (accès pour tous à la culture, participation et considération égale pour les « différences » culturelles). La grande diversité de thèmes et destinations des itinéraires culturels montre la façon dont de nombreuses cultures peuvent coexister dans une culture démocratique, au sein de laquelle aucune ne peut être considérée comme « officielle », et met également en avant l’importance d’un accès juste et équitable aux ressources culturelles et aux activités qui encouragent la participation à la vie culturelle.
Compréhension mutuelle et échanges transfrontaliers : les activités du Conseil de l’Europe sont basées sur une coopération entre pays européens à tous les niveaux de la société, ce qui requiert une compréhension aussi bien de la diversité de l’Europe, que de son histoire commune. La culture et l’éducation sont alors des facteurs fondamentaux pour renforcer la compréhension mutuelle et la confiance entre les personnes. De ce point de vue, le tourisme culturel est un chemin pour apprendre à travers une expérience directe et une découverte individuelle ce qui nous rend si différents et similaires à la fois, offrant un espace d’’émerveillement et d’imagination.


Voir : http://www.culture-routes.net/node/17622

Découvrir La route du fer dans les Pyrénées :
https://www.coe.int/fr/web/cultural-routes/the-pyrenean-iron-route